CADRE INSTITUTIONNEL
ACCUEIL Cadre institutionel  
     
 
CADRE INSTITUTIONEL
 

Le cadre institutionnel du REDDA a été défini au cours des processus d'élaboration des Plans nationaux d'action environnementale (PNAE), qui ont fait l'objet d'une réunion de la Banque mondiale, à Dublin, en Irlande en décembre 1990. Lors de l'atelier, les 17 participants ont exprimé le besoin de mettre en place une coalition dénommée le " Club de Dublin " afin de soutenir l'élaboration des PNAE en Afrique. L'initiative a bénéficié du soutien actif de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD)/Banque mondiale, de la Banque africaine de développement et du PNUD/UNSO, désignées collectivement "Groupe d'appui au REDDA".

Le Club a été conçu pour être un cadre de discussion ouvert et flexible destiné à fournir un appui dans l'élaboration des PNAE et, plus généralement, à contribuer à l'intégration totale de l'environnement dans les processus de développement en Afrique. Ce groupe devait comprendre des experts africains en matière de stratégie et de planification environnementales, d'éminents penseurs et des décideurs politiques issus des gouvernements, des universités, des ONG africaines et la communauté des bailleurs de fonds. Le Club devait contribuer en particulier au partage d'expériences et de points de vue entre les équipes nationales intervenant dans les processus d'élaboration de PNAE, en Afrique comme ailleurs. Il devait également assurer la diffusion des leçons tirées auprès des nouvelles équipes qui s'engagent dans des processus d'élaboration PNAE ; améliorer la qualité des PNAE par le suivi et l'évaluation et, surtout, développer les ressources humaines, en mettant un accent particulier sur les femmes, tout en conduisant toutes ces activités à travers la sensibilisation à l'environnement, la communication, l'éducation et la formation.

En 1991, le siège d'un Secrétariat opérationnel (SO) connu depuis sous le nom de " Dimensions environnementales du développement en Afrique (EDDIA) ", est mis en place au sein de la Banque africaine de développement. En février 1993, le nom du Secrétariat, EDDIA, est modifié au profit de l'appellation " Réseau pour l'environnement et le développement durable en Afrique (REDDA) ", qui correspond en anglais à " Network for Environment and Sustainable Development in Africa (NESDA) ".

Suite à des négociations avec le gouvernement de la République de Côte d'Ivoire, le REDDA est reconnu comme une organisation d'utilité publique et légalement constituée à Abidjan, en République de Côte d'Ivoire. En 1996, le REDDA signe avec le gouvernement de Côte d'Ivoire un Accord de siège en tant qu'organisation internationale non gouvernementale à but non lucratif. Le siège et le Secrétariat du REDDA sont basés, depuis 1992, au sein de la Banque africaine de développement (BaD) à Abidjan, en Côte d'Ivoire.


 
 
 
 
 
 
 
Copyright©2014 redda-nesda Tous droits reservés